Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mouvement Citoyen du Pays Niçois (Mouvimen Citadin dou Païs Nissart)

Pourquoi veut on nous faire croire que République et Jacobinisme sont indissociables.

31 Mars 2015 , Rédigé par JM FONSECA Publié dans #Editorial

Aux risque de déplaire à ceux qui veulent nous faire croire que République et Jacobinisme sont indissociables.

Si je fais le compte des gens qui ne votent pas, qu’ils soient non-inscrits sur les listes électorales ou abstentionnistes ainsi que l’on comptabilise les bulletins blancs
Bulletin blanc d’ailleurs absents des bureaux de vote, ce qui pourrait d’ailleurs devenir le fond d’un recours constitutionnel.
L’ensemble des partis politiques nationaux français représentent aujourd’hui environ 42 % de la population du pays, les autres ne se sentent pas concerné par le grand cirque électoral et encore plus lorsque le moindre enjeu local est confisqué avec l’aide des médias en consultation nationale.
Il ne faudrait pas oublier que plus de 60% des élus municipaux sont sans étiquette.
Mais tout cela n’est que la finalité de ce qui fut institué en 1789 par l’abbé Georges Sieyès : « Les citoyens qui se nomment des représentants renoncent et doivent renoncer à faire eux-mêmes la loi ; ils n’ont pas de volonté particulière à imposer. S’ils dictaient des volontés, la France ne serait plus cet État représentatif ; ce serait un État démocratique. Le peuple, je le répète, dans un pays qui n’est pas une démocratie (et la France ne saurait l’être), le peuple ne peut parler, ne peut agir que par ses représentants. » (Discours du 7 septembre 1789).
Vous remarquerez sans doute qu’aucun des grands partis français, UMP, PS, FN, qui en gros se partagent un quart des inscrits ne remet en cause ce principe.
Ils sont tous très attachés aux principes idéologiques qui prévalurent durant la troisième et le début de la quatrième république, voire pour certain des courants Bonapartistes, qui mirent l’Europe à feu et à sang.
En fait tous ces partis à des degrés divers sont attachés aux principes du Jacobinisme, seule idéologie totalitaire qui avec les dogmes religieux ait une si longue durée de vie.
À ce titre qualifier de fasciste le FN est une erreur politique, malgré les dérapages verbaux de certain de ses militants ; ce n’est qu’un parti jacobin comme les autres.
S’il dispose d’assises ouvrières et populaires c’est tout simplement que la nature ayant horreur du vide, ce parti comble les vides laissés par la gauche traditionnelle dans cet espace. La misère exogène culpabilisatrice est devenue pour la gauche un pôle fédérateur idéologique, et la misère indigène un repoussoir dans un monde qui devait se plier « aux forces libératrices et émancipatrices de la mondialisation. »
Pour dans le cadre de la démocratie représentative tel que l’a définie Sieyès avoir un rapport de force permettant d’avoir un accès au pouvoir , il fallait obtenir l’adhésion des catégories de populations incarnant les classes moyennes, c’est ainsi que les think tank définirent pour le compte des partis de gauche, le concept de « néolibéralisme-progressiste » largement inspiré de ce qui se passait aux USA.
Ce qui est remis en cause aujourd’hui est un système politique qui a plus de 226 ans, et qui malgré les raccommodages ne tiens plus la route.
D’ailleurs, que ce fut l’UMP, le PS ou le FN (voire les formations croupions qui ne vivent que du parasitage idéologique de ces trois partis) personne n’ose dire, à la finance et aux banquiers à l’exemple des Islandais, des Slovènes, du Venezuela, des Grecs, etc…votre dette vous allez pouvoir vous asseoir dessus, on ne payera pas !
Ce qui me choque entre autre, c'est que le bulletin blanc a été reconnu, mais qu'aucun bureau de vote, n'en tiens à disposition des électeurs. Ce qui est un cas de discrimination et d'inégalité caractéristique du citoyen devant l'élection et que bien évidemment aucun parti ne conteste. Il suffirait seulement que quelques formations politiques, ayant participée au premier tour des départementales 2015 déposent un recours sur cet acte caractéristique de manque au respect des lois et de la constitution pour justifier de l'annulation de cette consultation.

http://www.vie-publique.fr/actualite/panorama/texte-discussion/proposition-loi-visant-reconnaitre-vote-blanc-aux-elections.html.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article